Choisir un nom de domaine pour votre site.

Choisir un nom de domaine pour votre site.


Le nom de domaine idéal pour le SEO ..

Lorsque vous décidez de créer un site internet pour votre activité, choisir le bon nom de domaine est à la fois l’une des premières et l’une des plus importantes décisions que vous ayez à prendre. La sélection du nom de domaine parfait pour votre futur site doit être effectuée avec autant d’attention et de soin que pour le nom que vous avez donné à votre entreprise ou association. Votre nom de domaine aura une influence directe sur votre image de marque, et sur la facilité avec laquelle les internautes trouveront votre site sur les moteurs de recherche. Pour vous aider dans cette entreprise, voilà plusieurs astuces et erreurs à éviter lors de la recherche du nom de domaine de vos rêves !

Choisir son extension


Si votre activité a un rayonnement national, l’extension associée à votre pays est probablement le meilleur choix : cela donne des noms de domaine terminant par .fr pour la France, .ch pour la Suisse ou encore .be pour la Belgique. Si votre site s’adresse à des audiences dans plusieurs pays, ce qui peut être le cas par exemple si vous êtes situé en zone frontalière, ou si vous comptez de nombreux clients dans un pays étranger, il est judicieux de réfléchir à l’achat de plusieurs noms de domaine dont les extensions correspondent à chacun de ces pays, et redirigeant tous vers votre site.

.fr

.com

.ch

.be

.net

.org

Si vous ciblez plusieurs pays différents, et une audience internationale, préférez l’extension générique .com, en la cumulant ou non à d’autres noms de domaine correspondant à des pays précis. L’extension générique .com est en effet l’extension la plus classique sur Internet. Elle est la plus utilisée et est devenue un standard, surtout dans un contexte international. Comme indiqué précédemment, il peut toutefois être judicieux de lui préférer une extention associée à un pays, notamment si l’origine géographique de votre activité est un argument de vente.

Mon nom de domaine est déjà pris !

Vous avez identifié le nom de domaine parfait pour votre activité, mais malheureusement il est déjà pris : c’est un problème commun. Par exemple, une société française choisit le nom de domaine entreprise.fr ou entreprise.com , puis se rend compte que ces noms de domaine sont déjà enregistrés par quelqu’un d’autre. Cette société va alors tout simplement choisir d’utiliser le même nom de domaine, mais sous une autre extension, ce qui donnera par exemple entreprise.net ou entreprise.info, et ce, au lieu de faire l’effort de chercher un autre nom de domaine cohérent avec son activité. Ces autres extensions génériques sont tout aussi valables, mais ne constitueront pas la meilleure option dans la plupart des cas.

Pour reprendre l’exemple précédent, si les extensions les plus pertinentes pour notre société française sont .fr et .com, les autres extensions génériques telles que .net , .org , .biz ou .info le seront moins. Se reporter sur l’une de ces extensions de second rang peut alors être dommageable : certains de vos visiteurs peuvent utiliser les extensions .com ou .fr par erreur, et ne jamais réaliser qu’ils n’ont pas atteint vos pages, mais en fait celles d’un autre site, qui sera bien souvent celui d’un concurrent.

Il faut en effet prendre en compte les habitudes de vos visiteurs sur Internet, qui se dirigeront naturellement vers un domaine lié à une extension pertinente vis-à-vis de ce qu’ils recherchent, et ne se tourneront vers un autre nom de domaine que si leur premier choix n’est pas satisfaisant. Pour cette raison, dans le cas où votre nom de domaine est déjà pris dans les extensions les plus pertinentes à votre activité, il est préférable de se distinguer de la concurrence par un nom de domaine complètement différent, au lieu de choisir le même nom de domaine sous une extension de second rang. Lorsque vous recherchez le nom de domaine parfait pour votre site, votre préoccupation #1 doit être de supprimer le plus de sources de confusion possibles pour votre audience.

Des extensions pour chaque situation

Le choix de votre extension dépend directement du contexte de votre activité. D’ailleurs, un nom de domaine tel que .org, qualifié dans la situation précédente d’extension de second rang, sera par contre une extension de premier choix pour une association caritative par exemple. À l’exception du cas du .org, les occasions pertinentes d’utiliser les autres extensions génériques tels que .biz , .info ou encore .net restent rares actuellement. Cela peut cependant changer en fonction des tendances dans les années à venir. L’autorité en charge des noms de domaine génériques, l’ICANN, introduit de plus en plus de noms de domaine génériques, et autorise même (contre des sommes astronomiques) des entreprises à candidater pour leur propre extension générique, comme .google par exemple. Il s’agit donc d’un domaine en pleine évolution !

Lorsque vous recherchez le nom de domaine parfait pour votre site, votre préoccupation #1 doit être de supprimer le plus de sources de confusion possibles pour votre audience.

Choisir son nom de domaine


Maintenant que vous savez évaluer la pertinence d’une extension, et que vous connaissez l’enjeu que représente cette extension pour votre nom de domaine, penchons-nous sur le choix de votre nom de domaine en lui-même. Abordons pour ce faire les pistes de réflexion à explorer pour être sûr de choisir le nom de domaine qui fera mouche, ainsi que les pièges classiques à éviter. Cette dernière étape est clé : votre nom de domaine est l’atout principal du développement de votre activité sur Internet. Choisissez-le avec soin, il aura une influence directe sur la facilité avec laquelle vos clients vous trouveront sur Internet, et sur la visibilité de votre site en général.

Pensez-y !

Utilisez le nom de votre entreprise ou association

Le nom de l’entreprise ou de l’association pour laquelle vous créez un site constitue un bon point de départ dans la recherche du nom de domaine parfait. Cela fonctionnera cependant mieux dans certains cas que dans d’autres : il faut que votre nom de domaine reste facile à retenir et à épeler. Ainsi, une longue suite de mots qui décrit votre activité de manière très spécifique : « giteruraletaubergedelapointeduraz.fr » n’est probablement pas la meilleure option (préférez par exemple : gitepointeduraz.fr). Si le nom officiel de votre activité n’est pas idéal pour être utilisé comme nom de domaine, établissez une liste de variations possibles autour de celui-ci. Avez vous pris l’habitude d’utiliser un surnom ou une abréviation pour désigner votre activité ? MonEntrepriseSARL est il un nom de domaine attractif ? Enfin, n’oubliez pas que vous pouvez rediriger plusieurs noms de domaine vers votre site. Si le nom officiel de votre activité ne constitue pas le meilleur nom de domaine qui soit, vous pouvez tout de même l’enregistrer en tant que nom de domaine secondaire : il redirigera alors vers votre site, mais disparaîtra au profit de votre nom de domaine principal.

Définissez votre rayon d’action

Dans certains cas, le nom de votre activité ne sera pas assez spécifique, ou trop proche des noms utilisés par d’autres entreprises ou associations similaires à la vôtre. Vous pourrez alors distinguer le site correspondant à votre activité des autres en utilisant un terme permettant de la localiser. Réfléchissez à votre zone de chalandise et essayez de la définir par un terme. Un nom de ville, de département ou de tout autre point ou aire géographique remarquable peut être ajouté avant ou après le nom de votre activité pour constituer un nom de domaine efficace. Attention cependant : il ne sera pas possible d’utiliser un nom officiel de localité avec l’extension .fr (sauf pour les mairies) , pensez alors au .com !

Utilisez une phrase courte ou un slogan

Vous pouvez également utiliser un nom ou une phrase courte pour votre nom de domaine. La plupart des noms seuls en français ont déjà été enregistrés en .fr ,.com et la plupart des autres extensions. Par exemple, plombier.fr existe déjà depuis l’an 2000. Cela signifie que vous devrez probablement faire preuve de créativité en utilisant plusieurs mots pour former une phrase à la fois courte et accrocheuse. Le mieux est alors de penser à ce que vous faites et ce que votre audience recherche : pouvez-vous trouver une phrase courte rapprochant les deux ? La différence entre majuscule et minuscule n’existe pas en matière de nom de domaine : profitez-en pour faire ressortir les mots qui composent cette phrase lorsque vous faites imprimer votre nom de domaine sur vos supports de communication. Si vous décidez d’utiliser la phrase « Nous Cuisinons Chez Vous »,  vous pouvez l’afficher comme suit : « NousCuisinonsChezVous.fr » . Cela sera beaucoup plus facile à lire que nouscuisinonschezvous.fr, et vos visiteurs peuvent taper ce nom de domaine avec ou sans majuscule, ils seront dans tous les cas redirigés vers votre site !

Quelques pièges …

Prononciation difficile

Si vous choisissez un nom de domaine long, original ou constitué d’un mot que vous avez créé, il y a des chances qu’il soit mal épelé. Si vous vous rendez compte qu’une partie non négligeable de votre audience épele mal votre nom de domaine en commettant la même erreur, vous pourrez toujours enregistrer un nom de domaine secondaire comportant la faute en question, pour qu’il redirige aussi vers votre site. Être conscient de ce genre de risques et essayer de les prévenir reste l’attidude à privilégier.

Jouer avec les mots et les chiffres

Jouer sur les mots et leurs prononciations est une « fausse-bonne idée » très courante lors de la recherche d’un nom de domaine. Certains mots sont à éviter, comme par exemple vert, vers, ver, verre et vers. En effet, même si leur sens sera clair pour vous, ils pourraient être mal compris lorsque vous les prononcerez. L’utilisation des chiffres est un autre piège commun : les utiliser donne un côté « astucieux » à votre nom de domaine (ex : VacancesPour2.fr ), mais ils introduisent également une source de confusion possible dans votre nom de domaine étant donné que certains pourraient taper le chiffre en toutes lettres. Vous perdez alors une part de votre audience, et même si il est à nouveau possible d’enregistrer les noms de domaine utilisés par erreur en tant que noms de domaine secondaires, il vaut mieux prévenir que guérir ! Utiliser des chiffres rend également votre nom de domaine plus court, ce qui est aussi tentant, mais de manière générale, nous vous conseillons de limiter au maximum les risques de confusion que vous introduisez dans votre nom de domaine : vous réduirez d’autant le nombre de visiteurs potentiels perdus.

Utilisation des traits d’union

Le dernier point auquel vous devez prêter attention est l’utilisation des traits d’union :  » – « . il s’agit du seul caractère autre que les caractères alphanumériques (0 à 9, A à Z) pouvant être utilisé dans les noms de domaine. Utiliser des traits d’union dans votre nom de domaine représente cependant à nouveau un risque de confusion : un nom de domaine composé de mots séparés par des traits d’union risque d’être tapé par certains visiteurs sans trait d’union, et occasionner à nouveau une perte de trafic sur vos pages. D’un autre coté, la séparation par des traits d’union permet à google de comprendre les mots clés qui composent votre nom de domaine, c’est donc un avantage pour votre référencement. Si votre audience n’est pas composée de spécialistes du net, ne pas utiliser de trait d’union reste plus sur pour éviter de perdre du trafic. Si vous décidez d’utiliser tout de même des traits d’union dans votre nom de domaine, enregistrez également la version sans trait d’union de votre nom de domaine par sécurité. L’utilisation de traits d’union est cependant sujet à de nombreuses discussions. Pour plus d’informations, et un autre point de vue sur la question, consultez cet intéressant article de blog.

Tous les points évoqués précédemment introduisent le même problème : vous risquez de devoir préciser certains points après avoir donné votre nom de domaine à l’oral à quelqu’un. Vous risquez un jour ou l’autre de donner votre nom de domaine a un client potentiel au téléphone, ou à quelqu’un que vous croisez. Dans tous les cas vous serez heureux de pouvoir leur donner votre nom de domaine à l’oral sans avoir besoin de le répéter ou de clarifier un point

About the Author